Soulagez vos douleurs de machoire grâce à l’ostéopathie

julien moreno ostéopathe montpellier

Dans cet article vous allez découvrir les causes de vos douleurs de mâchoire ainsi que des solutions pour les soulager.

 

Vous avez la mâchoire qui craque ?

Vous souffrez de maux de tête ? D’acouphènes ?

Il vous arrive d’avoir la tête qui tourne, des vertiges ?

Vous avez eu des soins orthodontiques étant plus jeune ou mêmes récemment ?

Vous avez souvent mal au cou sans raison apparente ?

Vous êtes dans une période de stress ?

 

 

Tout cela peut suggérer ou amener à un problème au niveau l’articulation de votre mâchoire : l’articulation temporo-mandibulaire.

 

Vous avez peut-être déjà suivi un traitement anti-inflammatoire, antimigraineux, anti-vertigineux, antidouleur sans succès. Cela vous soulage un temps, mais ne règle pas le problème.

Vous pensiez avoir tout essayé pour régler ce problème.

 

Laissez-moi vous dire que pour chacun d’entre nous il existe une solution à nos douleurs.

 

Vous êtes un ordinateur avec un code d’accès unique

 

Nous avons tous un ordinateur à la maison, pour protéger nos données et accéder au système il faut parfois un code d’accès.

Pour le corps humain, c’est presque pareil, chacun d’entre nous est différent, à un historique différent, une morphologie différente, une posture différente, etc.

Ceci implique une approche individualisée pour chacun de nous, un standard ne convient pas à tout le monde, surtout lorsque l’on parle de santé et qui plus est de douleur.

Chacun de nous à sa combinaison, l’ostéopathe est là pour trouver cette combinaison afin d’accéder au système pour trouver la cause de votre douleur.

 

j’ai souffert de la mâchoire, l’ostéopathie m’a soignée

 

J’avais 17 ans, j’ai dû me faire opérer des dents de sagesse, comme beaucoup !

Il faut savoir que lors de cette opération la bouche mâchoire se retrouve en ouverture maximale et peut parfois se retrouver dans un état de subluxation.

Quelques mois après l’opération, j’ai commencé avoir la mâchoire qui craque.

Je n’y prêtais pas plus attention que cela, car cela ne me gênait pas énormément.

J’ai alors commencé mes études en ostéopathie, puis les examens sont arrivés et le stress qui les accompagne.

J’ai alors eu un jour la mâchoire complètement bloquée à ne plus pouvoir l’ouvrir.

j’ai donc demandé un soin à un collègue ostéopathe. 3 consultations espacées d’une semaine chacune ont suffit éradiquer la douleur, 2 consultations plus espacées ainsi qu’un travail sur la gestion du stress ont suffit à relâcher toutes les tensions de ma mâchoire.

Aujourd’hui je n’ai plus de douleur, et presque plus de craquements. Presque plus, car elle peut encore parfois craqué, mais sans douleur.

 

Le S.A.D.A.M. : Syndrome Algodysfonctionnel de l’Appareil Manducateur

 

Qu’est-ce qu’un SADAM ?

Le(s) Syndrome(s) Algo-dysfonctionnel(s) de l’Appareil Manducateur correspond à l’ensemble des symptômes et signes cliniques qui touchent la mâchoire.

Ces symptômes et signes cliniques vont de la difficulté à ouvrir la bouche, au douleurs aux tempes en passant par les acouphènes et les maux de tête.

 

Quelles sont les causes des douleurs au niveau de la mâchoire ?

 

1- le stress

Le stress, et les émotions en général affectent notre corps de différente manière.

Les émotions à connotation négative (stress, colère, angoisse, anxiété, etc.) ont tendance à nous crisper et par le biais du système nerveux, elles interagissent avec notre système musculaire.

Dans le cas de la mâchoire, lorsque nous sommes stressés, en colère ou encore angoissés, inconsciemment nous avons tendance à rentrer la tête dans les épaules et à serrer des dents.

Cela à pour effet de mettre beaucoup de tension à la fois sur les cervicales et le dos, mais également la mâchoire ce qui peut entraîner des gênes voire des douleurs.

 

2- un problème articulaire propre à la mâchoire

Il peut également y avoir un souci propre à l’articulation de la mâchoire.

Au niveau anatomique l’articulation contient un ménisque qui lui permet de s’articuler correctement avec le crâne et lui confère une relative stabilité.

Ce ménisque peut se luxer ou se subluxer (changer de position) et donc affecter la bonne fonction de l’articulation, notamment dans l’ouverture et la diduction (mouvement latéral de la mâchoire).

 

3- des tensions musculaires autour de l’articulation

Les muscles périarticulaires (autour de la mâchoire) peuvent, par leurs tensions et leurs spasmes, déclencher des douleurs projetées au niveau de la tête, du cou, mais également dans la bouche et bien sûr au niveau de la mâchoire.

 

4- un blocage au niveau des cervicales

Les cervicales, le crâne et la mâchoire forment un ensemble fonctionnel. Lorsque les cervicales, et notamment les cervicales hautes, présentent un manque de mobilité, ceci va affecter la mobilité de la mâchoire ainsi que les perceptions douloureuses au niveau de celles-ci.

Il existe différents liens entre la mâchoire et les cervicales que je détaillerai un peu plus loin.

 

5- un problème d’occlusion dentaire

Commençons par définir l’occlusion : c’est la façon dont les dents du dessus s’emboîtent dans les dents du dessous.

Elle peut donc être perturbée par une dent ou une couronne trop haute, une dent manquante ou en plus, une dent qui tournent, etc.

Si l’occlusion est perturbée, la position de la mâchoire le sera également et donc les tensions musculaires et articulaires peuvent en découler.

 

6- le bruxisme

Alors avant tout, c’est quoi ce nom barbare de bruxisme ?

Le bruxisme c’est mot qui définit le fait de serrer ou grincer des dents dans qu’il ait déglutition ou mastication au niveau de la mâchoire et de la langue.

Étant donné que le bruxisme ne remplit aucun but particulier mis à part exprimer physiquement ce qui se passe en nous, notre état intérieur.

Il est considéré souvent comme pathologique, car il entraîne divers troubles au niveau de la mâchoire : tension musculaire importante, manque d’amplitude articulaire, défaut d’occlusion dentaire, dents abîmées.

 

7- une déformation de l’articulation

Certaines pathologies articulaires comme l’arthrite peuvent déformer les articulations. Bien que l’atteinte au niveau de la mâchoire soit rare, il peut exister des déformations du ces pathologies.

Une déformation congénitale ou acquise (due à l’arthrose ou au vieillissement de l’articulation) est également possible.

Ces déformations entraînent inévitablement des adaptations fonctionnelles qui peuvent déboucher sur des douleurs et éventuellement des instabilités articulaires.

 

8- les dents de sagesse

Les dents de sagesse, dans certains cas, peuvent gêner le bon fonctionnement de l’articulation.

Elles peuvent pousser de travers dans certains cas, dans d’autre il peut ne pas y avoir assez de place, car l’os de la mâchoire est étroit.

 

9- un problème de langue basse

On l’oublie souvent, mais la langue est un muscle et un muscle très important.

Elle participe à tout ce que l’on fait : phonation, mastication, chant, déglutition, etc.

Sa position est d’une importance capitale pour le bon fonctionnement et la bonne position de l’articulation temporo-mandibulaire.

On retrouve chez les enfants, mais également les adultes, des problèmes de langue basse qui vont impacter la respiration et le bon fonctionnement de la mâchoire.

 

10- une affection buccale

on y retrouve les kystes, les inflammations des glandes salivaires, les abcès dentaires, les racines nerveuses mises à nue, etc.

Toutes ces affections forcent la mâchoire et tout son système musculaire à compenser la gêne et cela peut aboutir à d’autre douleur voir à des gênes articulaires et manque de mobilité.

 

11- le port d’un appareil dentaire

Le port de pareille dentaire modifie la structure et le positionnement des dents et de la mâchoire.

Dans les traitements les plus « agressifs » on retrouve souvent des tensions importantes au niveau des muscles de la mâchoire, au niveau crânien ainsi qu’aux cervicales.

 

12- un traumatisme

Un coup reçu sur la mâchoire entraîne inévitablement une adaptation et un réflexe de défense au niveau de l’articulation et de ses muscles.

Si le traumatisme est très violent, il peut y avoir une luxation voire une fracture de la mandibule.

 

L’articulation temporo-mandibulaire : un carrefour

 

Connaître les causes est une bonne chose, il est également bon de comprendre quelles en sont les conséquences et quels liens cette partie si importante du corps humain entretient avec les autres structures.

Il existe dans le corps humain différents tissus :

  • os
  • muscles
  • ligaments
  • tendons
  • nerf
  • fascias
  • vaisseaux sanguins
  • vaisseaux lymphatiques

 

Chacun de ces tissus est relié aux autres et forme notre corps avec sa forme, sa physiologie, sa biomécanique.

Dans le cas de la mâchoire, nous sommes en présence de beaucoup de liens !

 

1- lien musculaire

Elle est reliée aux cervicales, au crâne, au thorax ainsi qu’a l’épaule par différents muscles.

  • À l’épaule par le muscle omo-hyoïdien.
  • Aux cervicales et au crâne par le muscle digastrique
  • au thorax par tous les muscles sus et sous-hyoïdiens
  • à la clavicule par le muscle SCOM (sterno cleido occipito mastoïdien) par une expansion fibreuse entre le masséter et le SCOM.

 

2- lien articulaire

On pourrait également l’appeler le lien fonctionnel.

L’articulation de la mâchoire met en jeu beaucoup de muscle et chaque mouvement de la mâchoire entraîne inévitablement, de par les liens musculaires, faciaux , neurologique et l’adaptation biomécanique, des mouvements au niveau du crâne ainsi qu’au niveau des cervicales.

Vous vous souvenez, c’est ce fameux ensemble fonctionnel.

 

3- lien postural

La mâchoire de la par sa situation et sa fonction se situe en bout de course ou au début (en fonction du point de vue) des chaînes musculaires.

En fonction de sa position, les chaînes musculaires se retrouvent affectées et donc la posture peut changer par l’intermédiaire de ses chaînes musculaires.

 

4- lien neurologique

Un lien très important puisqu’il permet de faire le lien entre : la mâchoire, les cervicales, l’épaule, le plexus brachial, le diaphragme, les névralgies faciales, les acouphènes, etc.

La mâchoire est innervée par un des nerfs les plus importants des nerfs crâniens : le nerf trijumeau.

C’est un nerf qui s’occupe essentiellement de la sensibilité de la face et de la mâchoire, mais également da motricité.

Il se sépare en trois racines toute destinée à une partie bien particulière de la tête. La partie qui nous intéresse est la troisième et on l’appelle : nerf mandibulaire, c’est lui qui s’occupe de la mâchoire.

Alors en quoi ce nerf créer du lien ?

Tout d’abord, car il existe, ce qu’on appelle en anatomie, une anastomose (un lien) entre le trijumeau et les nerfs cervicaux qui sont issus du plexus (rassemblement de nerf) cervical des 3 premières vertèbres cervicales.

Ce plexus cervical partage avec le plexus brachial quelquefois l’émergence du nerf phrénique (nerf qui contrôle votre diaphragme et donc votre respiration).

Le nerf trijumeau trouve également un lien avec un autre nerf très important qui est le nerf facial. C’est lui qui commande les muscles du visage.

Ce nerf facial entretient également des liens étroits avec le nerf vague puisqu’ils sont tous deux des nerfs neurovégétatifs parasympathiques.

 

On voit donc que la neurologie explique également beaucoup de symptômes et de liens.

 

5- lien fascial

Les fascias sont les loges fibreuses qui enveloppent, compartimentent et relient chacune des parties de notre corps.

Au niveau de mâchoire et du cou, nous pouvons distinguer 3 couches (superficielle, moyenne et profonde) qui viennent s’entremêler et créer un lien entre la mâchoire, les muscles du cou, les épaules, l’appareil cardio-respiratoire ainsi que le tube digestif.

 

6- lien viscéral

C’est peut-être le lien le moins évident, cependant il existe malgré tout alors je me dois de vous en parler.

Il y a tout d’abord un lien fonctionnel avec le diaphragme puisque lorsque la respiration devient thoracique ce sont les muscles du cou qui prennent le relais et nous pouvons donc nous retrouver avec des tensions au niveau de la mâchoire et des cervicales.

Il y a ensuite un lien qui rejoint le lien fascial grâce à ce que l’on appelle en ostéopathie le tendon central.

C’est une trame de tissus conjonctifs, de fascia qui relie le crane, les viscères et le bassin entre eux.

 

Comment soulager sa mâchoire

 

– mobilisation de la mâchoire, trigger point, massage, étirement et le tout en vidéo :

 

 

 

Prenez rendez-vous

Maintenant, plus d’excuses pour ne pas prendre rendez-vous avec votre ostéopathe.

Libérez-vous de vos douleurs en vous faisant accompagner et conseiller par un ostéopathe.

 

Prenez soin de vous.

Laisser un commentaire